13.12.10

613- Photoreporter de guerre


"Pendant neuf ans, dans neuf pays, j’ai photographié des femmes en prison. On me demande souvent comment j’ai pu passer autant de temps sur un sujet aussi triste. Au départ, la curiosité était mon principal motif. La surprise, le choc et la stupeur ont pris le relais. Puis la rage m’a portée jusqu’au bout.” Jane Evelyn Atwood
Plus j'étudie ces Hommes qui ont côtoyer de près la mort et la souffrance plus le respect que j'ai pour eux et pour leur travail grandi. Je me dit qu'il faut être vraiment fort pour supporter tout ça et surtout vraiment avoir une réelle confiance en l'humain à toute épreuve pour pouvoir continuer à faire ce qu'ils font sans abandonner.
Je ne pense pas pouvoir faire un jour ce métier en fait...

2 commentaires:

b. a dit…

Je l'aime plutôt beaucoup bien cette photo.

kumo a dit…

Et moi je t'aime plutôt bien aussi...