12.7.11

799c- Sincérité ( progresser en photo )


"T'as qu'à dire que mon chat est mort"
Il y a quelques jours, je regardais sur internet une interview du graphiste Stefan Sagmeister, il avançait l'idée que dans le graphisme actuel, la chose qu'il manque est la sincérité.
Cela m'a fait pas mal réfléchir.
J'en suis arrivé à implanter ce problème à la photographie actuelle. Comme pour l'art contemporain, on peut critiquer la photographie d'art qui a parfois pour but d'être vendue et d'être exposée. Créer des images qui rentrent dans un moule ou qui sont trop directement implantables à des courants trop mimétiques - à la manière de Nan Goldin, de Larry Clark, ou de Martin Parr "mais en moins bien"-. À un tel point que l'on finit par oublier le dialogue que l'on a avec vous. Oui, vous, nous, qui ingurgitons des milliers d'images par jour.

À partir du moment où il y a un public derrière une image, je pense qu'il faut prendre en compte de la présence des destinataires. Je ne fais pas les images pour moi, c'est pour cette raison que ce blog existe et que j'aime montrer mes images. Pas pour rechercher des compliments pour flatter mon égo mais présenter ma vision d'un évènement, des gens que je rencontre. - Mais je ne nie pas que je recherche aussi à être reconnu pour ce que je fais- Je suis persuadé que l'on peut transmettre tout cela grâce à ce médium. Je dis cela parce que je connais des personnes dans mon entourage qui ne sont ni convaincues du réel intérêt de la photographie ni touchées par son impact. Ce que je peux comprendre. L'idée que le photographe est un artiste/peintre raté ou fainéant persiste et cela peut se comprendre. L'instantanéité du procédé photographique rend tout à fait accessible à n'importe qui le statut de "Photographe", au même titre que Doisneau, Cappa ou Cartier Bresson l'ont été... (normal que ça fasse rêver)

Pour revenir à mon idée , je pense qu'un bon photographe (le passionné, encore libre des contraintes de commande -s'il existe encore-) doit entre autre réussir à se détacher de la manière dont cela est acquis d'utiliser son appareil photo pour prendre des photos (le prolongement de l'oeil en fait): le but serait de pouvoir inclure une sensibilité avec un regard personnel et sincère sans chercher l'image trop définie par les tendances du moment, influencer par des domaines esthétisants. Et de savoir quel moment prendre, partager, faire le bon choix. Apprendre à faire une bonne image d'abord avant d'être tenté de faire une belle image, après, avoir les deux dans un cliché serait l'idéal. Mon prof de photo n'arrête pas de me répéter cette idée...

Je sais que je peux sembler trop naïf, prétentieux et péremptoire à la fois de penser tout cela mais je suis convaincu que photographier est aussi un acte très important. C'est entre autre la constitution de ses propres archives, sa propre mémoire. On a tous reregardé nos vieux albums photos de collège/primaire avec beaucoup de joie et de nostalgie. Alors, apporter une valeur ajoutée à nos clichés qui est un regard intelligent, sincère et personnel reste un grand plus qui ne sera pas négligeable quand on aura vraiment tout oublié...

4 commentaires:

WacsiM a dit…

Je trouve ta conclusion intelligente. Pour l'instant, la photographie n'est qu'une passion pour moi et je m'entraine sans réel but. Mais en fait, en y réfléchissant, c'est un peu dans le but de vouloir constituer mes propres archives comme tu le dis toi-même. Et c'est sûr que c'est toujours mieux quand on reconnait notre style... ce que je cherche encore.

Bref, article sympa. =)

LLB a dit…

Ton point de vue est réfléchi et posé. Je pense que tu as raison dans l'ensemble.
Je me suis toujours demandé pourquoi je prenais des photos.
Progressivement j'ai compris que certains clichés parlaient pour moi, d'où la nécessité (et parfois la difficulté) de les partager.
Avoir son propre regard sur le monde, un oeil dans l'objectif, et réussir à le faire partager, c'est au final un bel objectif.
En tous cas un bel article que tu as rédigé là, qui a le mérite de faire réfléchir au "pourquoi" et au "comment".

Tony Trichanh a dit…

Merci de vos retours. Je suis content de voir que mes mots vous parlent sur votre pratique de la photographie. Cela me rassure sur le fait que je n'écris pas seulement pour et sur une fine pincée de "photographe" :)

Joara a dit…

j'ai pas de chat en plus...